Accès direct au contenu


Version française > Activités > Projets financés

Projet GaRoM - Gaulois et Romains en Région Centre-Val de Loire

Projet porté par Sylvie Crogiez-Pétrequin (CeTHiS-Mondes anciens)


Ce projet vise à étudier différentes formes d’habitat de la fin de la période gauloise et du début de la période romaine, avec un regard tout particulier sur les phénomènes de rupture et de continuité entre la Gaule indépendante et la Gaule romaine en région Centre-Val de Loire. Il s’appuie sur trois actions complémentaires, qui concernent respectivement l’habitat rural dans le Gâtinais, et les oppida de Châteaumeillant et Amboise.
 
  • AMBOISE : L'axe « oppidum d'Amboise » est piloté par J.-M. Laruaz et Sylvie Crogiez-Pétrequin. Le plateau des Châtelliers, situé à Amboise, est la plus grande agglomération gauloise du département de l'Indre-et-Loire. Ses caractéristiques permettent d'envisager que ce site a joué le rôle de capitale, avant que la ville de Tours-Caesarodunum ne soit créée. La reprise des fouilles programmées doit permettre de synthétiser l’ensemble des connaissances et des données accumulées sur le site d’Amboise depuis plusieurs décennies. La multitude d'informations répertoriées dans le cadre d'une thèse de doctorat, soutenue en 2009, confère à ce site de 52 ha un statut tout particulier. En effet, rares sont les oppida, qui offrent à la fois des espaces facilement accessibles (réserves archéologiques), et des données relatives à leur structuration et leur chronologie (fruits de l'archéologie préventive dans ce cas).
  •  CHATEAUMEILLANT : L’axe « oppidum de Châteaumeillant », piloté par Sophie Krausz, concerne l’un des sites majeurs du territoire des Bituriges Cubes, localisé à 60 km de Bourges, à l’extrémité sud de la région Centre-Val de Loire. Depuis 2001, les fouilles se concentrent d’une part sur la genèse de cet oppidum au IIe s. avant J.-C., d’autre part sur la succession des niveaux de villes qu’il accueille jusqu’à la fin de l’époque romaine (5e siècle après JC). Les vestiges remarquables de Châteaumeillant sont d’abord son impressionnant rempart de 14 m de hauteur, ses fosses remplies de centaines d’amphores italiques et ses dizaines de puits gallo-romains. L’un d’entre eux, exploré en 2012, a livré un ensemble exceptionnel d’orfèvrerie du IIIe s. après J.-C., comprenant entre autres, un grand lion en bronze aux yeux incrustés d’argent. Cette découverte a relancé la problématique de la fonction rituelle des puits à l’époque romaine et la place de cet oppidum en Gaule.
  •  BATILLY-EN-GATINAIS : L'axe « habitat rural », piloté par Stephan Fichtl et Alexandra Cony (doctorante), s’inscrit dans la continuité du projet ViViCa (2012-2014). Les travaux antérieurs ont mis en évidence que la résidence aristocratique gauloise de Batilly-en-Gâtinais (Loiret), présente bien une organisation qui préfigure les grandes villae de l’époque romaine : une séparation net entre un secteur résidentiel et un secteur à fonction, avant tout, agricole. À l’époque gauloise, le site est entouré d’un nombre important de fermes, mais il est totalement isolé loin de toute agglomération ou oppidum. Se pose ainsi la question des fonctions qu’il regroupe : agricole, bien sûr, mais peut-être aussi politique et religieuse.

La refonte des Cartes Archéologiques des départements de la Région Centre-Val de Loire sera mise en route, avec l'aide de doctorants et d'étudiants en master des trois universités concernées ; afin d'avoir un panorama global des réseaux d'habitats et de circulation dans la région Centre-Val de Loire à l'époque gauloise et romaine.

  • Facebook
  • twitter
  • google
  • imprimer
  • version PDF
  • Envoyer cette page

Partenaires


  • Ausonius (UMR 5607, Bordeaux)
  • Archimède (UMR 7044, Strasbourg)
  • Conseil départemental Touraine (CG 37)
  • Eveha, agence d'études et de valorisations archéologiques
  • Archéa, association en région Centre pour l'histoire et l'archéologie

Région Centre-Val de Loire


Retour au site institutionnel