Accès direct au contenu


Version française > Activités > Colloques, séminaires et journées d'étude > Archives

Recherche

Colloque international "Le banquet du monarque"

du 25 mars 2010 au 27 mars 2010
Salle Ockeghem, 15 place de Châteauneuf, dans le vieux Tours

Le Centre de Recherche sur les Mondes Anciens, l'Histoire des Villes et l'Alimentation (CERMAHVA) et l'Institut Européen d'Histoire et des Cultures de l'alimentation (IEHCA) organisent cette rencontre autour du thème "Le banquet du monarque dans le monde antique : Orient, Grèce, Rome."

Affiche Banquet web A4.jpg

  • Les banquets civiques grecs ont fait l'objet de nombreuses études mettant l'accent sur le rôle essentiel du banquet dans le fonctionnement politique de la cité classique, communauté de citoyens-banqueteurs.
  • Le propos du colloque de Tours sera principalement de reformuler dans d'autres contextes historiques (mondes orientaux, grec hellénistique, celtique, étrusque et romain) la question du lien entre banquet et politique, au centre de la problématique sur les banquets civiques grecs, en mettant cette fois l'accent sur le lien entre banquet/festin et monarchie dans la construction d'une légitimité et dans l'exercice du pouvoir royal vis-à-vis des sujets, des amis et des alliés, ou encore dans l'association de la barbarie/monarchie à une gloutonnerie confinant à l'hybris (monarchies orientales, tyrannies et royautés grecques, milieux aristocratiques celtes, étrusques et romains, empereurs romains): festins et/ou banquets des rois et des tyrans, table du monarque, manières de table, tryphè royale, banquets/festins des barbares, sacrifice et banquet, funérailles et banquets/festins.Le Banquet des sophistes d'Athénée de Naucratis sera au cœur du colloque, car cette œuvre protéiforme, où sont évoqués tour à tour des banquets orientaux, grecs, romains et barbares, reste sous-exploitée par les historiens  de fait, il n'en existe aucune traduction récente en français. Certes, cette œuvre permet d'aborder le banquet comme motif littéraire, les citations se répondant en un jeu complexe d'échos en miroir, mais elle invite aussi à l'envisager comme un objet historique, à travers les nombreuses sources citées par Athénée qui décrivent des monarques au festin. Elle permet donc d'envisager à la fois une histoire du banquet monarchique et de ses représentations.
 
  • Facebook
  • twitter
  • google
  • imprimer
  • version PDF
  • Envoyer cette page

Recherche d'une actualité

Recherche d'une actualité

Retour au site institutionnel