Accès direct au contenu


Version française > Activités > Activités transversales

Activités transversales

Projet transversal 2014-2017 : Se perdre dans la ville

 
L’image des villes « lieux de perdition » est sans doute aussi ancienne que cette forme très particulière d’organisation de l’espace et du territoire qu’est la ville. Pourtant, aujourd’hui, les villes sont vues comme des principes organisateurs de l’espace dont on cherche à accentuer la visibilité et l’identité par des politiques de marquage visuel par exemple (« starchitecture », marketing territorial). On ne doit plus pouvoir « se perdre dans les villes » aujourd’hui et pourtant, cette question intéresse les grandes entreprises de mobilité (comme la RATP) et mobilise pour le moment surtout les géographes. Une approche large et historique du problème pourrait permettre de mettre en lumière d’autres approches.
 
Se perdre en villes peut en effet prendre différentes acceptions :
∼ Perte des repères spatiaux, désorientation, phénomène de non-­‐reconnaissance et d’étrangeté au moment de l’arrivée, du retour après une longue absence (pour les permissionnaires par exemple ou les exilés) ou pour des étrangers qui ne connaissent pas les codes, les coutumes, la langue ;
∼ Perte des racines, la ville devenant le lieu du déracinement, de l’anonymat, de la désaffiliation et donc lieu de « décivilisation » ou, lorsque c’est organisé par l’État, de « dyscivilisation » (Abram de Swann à propos du nazisme).
∼ Pratiques de mobilité nouvelles à la recherche de l’étrangeté, du nouveau, du risque : du goût pour la flânerie, pour l’errance urbaine jusqu’aux phénomènes de vagabondages urbains et de pratiques de bandes.
∼ Les politiques de stabilisation des populations, de fixation des errants urbains, de normalisation, d’éducation, de quadrillage et de codification de l’espace urbain. On touche donc aux représentations, aux perceptions, à l’imaginaire et aux pratiques urbaines. L’espace urbain apparaît comme le lieu par excellence d’imposition de discours normatifs et moralisateurs.

Thématiques tranversales


Journées d'études et séminaires nourissent également le travail autour de thématiques partagées par les deux axes ou sous-équipes du CeTHiS.
 

  • Facebook
  • twitter
  • google
  • imprimer
  • version PDF
  • Envoyer cette page

Séminaire du 10 décembre 2014

Séminaire du 20 octobre 2015

Retour au site institutionnel